Blablabla

Bilan du jour Bonjour, mais surtout Au revoir

Je crois que cette fois on y est. Aujourd’hui l’humeur morose est ici et j’ai l’impression qu’elle ne va pas me quitter de si tôt.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Hier, 14 ans que nous nous sommes embrassés pour la première fois. La claque qui aurait dû me chatouiller la joue il y a 2 mois (à mes 30 ans) m’arrive aujourd’hui.

Depuis des mois je relativise pour ma BabyGirl, pour ma famille, pour l’Homme, pour tous les gens qui nous entourent. Aujourd’hui je ne peux plus.

Je n’arrête pas de me dire pour relativiser que le but dans la vie c’est d’être heureux. C’est vrai, mais pour être heureux il faut savoir être malheureux.

Pourtant je n’ai aucun problème de couple, on s’aime comme sûrement on ne sait jamais aimé. On ne fait qu’un…

Mais il y a d’autres malheurs, d’autres problèmes. Les gens qui se regardent le nombril me donnent envie de gerber! Qui osent dire que ma vie est facile parce qu’on est un couple qui s’aime, qui se comprend. Comme si deux personnes a part entière peuvent vivre ensemble sans le moindre problème! Je n’ai pas à m’excuser d’avoir trouver en l’homme que j’aime un être qui sait me comprendre, se mettre à ma place. J’en fais de même à son égard. C’est pas simple de se remettre en question, de savoir courber le dos, de faire en sorte qu’un couple se passe bien. Par contre c’est un choix. Chacun à le choix d’être con et de le rester. C’est un choix qui est tributaire de votre avenir. Par contre il serait bien de le prendre en compte avant de faire des enfants. 

Après plusieurs décès, j’ai pris sur moi, il y a toujours plus malheureux. On ne veut gêner personne. On reste présent pour tout le monde, on est forte. On ne montre rien. Autour le monde continue de tourner sans réellement prendre en considération le fait que je perds des êtres chers. Que j’en souffre. Que c’est dur. Il faut faire face alors on fait face. Jusqu’à quand? Ai-je le droit de tomber? Ai-je le droit de lâcher prise?
Et la vie continue et l’égard que l’on m’accorde également.

Je n’ai pas de travail. Je galère durant les 2 derniers mois qu’il me reste de droit aux allocations chômages. En cherchant un travail qui ne vient pas…Mais de quoi je me plains ?

La seule envie que j’ai aujourd’hui est de me mettre dans mon lit. (et d’envoyer tout le monde se faire voir)

Je viens d’avoir 30 ans. Un Homme que j’aime et qui m’aime et une tit’ Babygirl de deux ans qu’on aime. Mais tous les 2 nous ne sommes pas infaillibles parce qu’on est ensemble. Le malheur frappe quand même et on reste humain avec nos souffrances.

Le but dans la vie c’est d’être heureux… Vois le verre a moitié plein sauf quand il est vraiment vide.

J’espère que demain mon verre sera de nouveau remplit.

Publicités

5 réflexions sur “Bilan du jour Bonjour, mais surtout Au revoir

  1. Pingback: Un retour douloureux | La GeeketteMom

  2. Le bonheur n’est pas un but. Le rechercher, c’est risquer de le rater. Essayons d’être « bien » et le bonheur vient avec.
    La sagesse populaire a qui on fait dire plein de bêtises prétend que « Le bonheur, ça se trouve pas en lingots, mais en p´tite monnaie ». Ça veut juste dire que tu trouveras dans les moments sombres, ce qui te fera tenir le coup. La vie n’est pas facile, c’est tout. Mais tellement belle entre deux orages.

    • Etre bien est pour moi essayer de relativiser sur tous les petits problèmes du quotidien. En temps normal, j’y arrive plutôt bien, ce qui fait de moi quelqu’un de relativement heureux. Ce billet est en réalité une constatation entre les autres et moi. Ma capacité à continuer à avancer malgré les décès et les personnes qui nous entourent qui sont malheureux et que je vois pleurer parce qu’ils ne peuvent pas avoir des choses qui brillent… J’ai donc envie de dire les fondamentaux du bonheur puis je me ravise en me disant qu’on a pas tous les mêmes paramètres concernant le bonheur. Je suis plutôt dans la petite monnaie et encore ça laisse encore rentrer l’argent dans le processus… alors que je suis plutôt dans le bonheur gratuit. Les câlins, les je t’aime, les rires, les sourires, la famille, le partage…

      • Je n’ai pas perçu l’article comme ça. Plus comme un moment de ras le bol mal défini, un baby blues à retardement 🙂 A part ça, je suis d’accord avec toi sur les petits fondamentaux du bonheur, mais ça je crois que tu le sais déjà.

      • Tu l’as bien perçu… c’était le ras le bol du moment. Mais je t’ai répondu dans un jour de sérénité et avec toute ma tête 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s